Maisons Deal - modèle Luminy

Comment choisir votre porte d’entrée ? Lorsque l’on construit sa maison, on choisit le plus souvent sa porte d’entrée en fonction de critères d’esthétisme et de sécurité. L’idée de la performance vient après. Il est vrai que votre porte d’entrée sera la première impression que vous donnerez à vos visiteurs. Classiques ou contemporaines, il vous faut trouver votre style sans oublier qu’elle vous protègera du chaud, du froid et assurera votre sécurité. N’oubliez pas qu’elle participe à l’isolation thermique et phonique du bâti en particulier pour le calcul des ponts thermiques.

Quel matériau pour votre porte ?

Les choix de matériaux pour votre porte sont variés. Ils possèdent chacun leurs avantages en terme d’isolation thermique mais certains sont plus performants que d’autres. A vous de faire votre choix en fonction de vos préférences et de votre budget sachant que vous pourrez opter pour une porte pleine, une porte semi vitrée, ou une porte vitrée pour plus de luminosité.

Le bois

portes en bois

Pour une porte d’entrée authentique et robuste, le bois est une bonne option. Plusieurs essences existent : le chêne, le mélèze, le pin qui sont traitées insecticide et fongicide ou des bois exotiques, qui eux, sont naturellement imputrescibles. Le bois est un matériau noble et robuste qui résiste bien au temps mais qui demandera un entretien régulier même s’il est traité. Son dernier avantage sera la facilité à changer la couleur de votre porte.

L’aluminium

portes en alu

Pour une porte d’entrée très résistante à un prix abordable, l’alu est une bonne alternative avec un grand choix de styles, de dimensions et de couleurs. Attention toutefois car l’aluminium est conducteur de froid. Il faudra prévoir des panneaux isolants pour garantir de bonnes performances thermiques. Certains fabricants proposent des portes monoblocs adaptées aux grands froids.

Le PVC

portes en PVC

Une porte en PVC comporte d’énormes avantages avec de très bonnes performances isolantes, un grand choix de styles et de coloris, aucun entretien et, surtout, un prix tout à fait raisonnable. Son inconvénient majeur sera la sécurité.

L’acier

portes en acier

Moins cher que le bois et l’aluminium, la porte en acier est la meilleure solution pour éviter les effractions. Pour de bonnes performances thermiques, il faudra combiner l’acier à d’autres matériaux. Ses inconvénients restent son poids, son aspect esthétique et sa sensibilité à la corrosion. (A éviter en bord de mer). Hörmann, par exemple, avec sa gamme  » ThermoPro » met l’accent sur la sécurité, l’isolation thermique et le design à des prix très attractifs.

Le verre

portes en verre

Si vous souhaitez beaucoup de lumière, optez pour une porte d’entrée vitrée. Avec le nombre croissant d’effractions, aujourd’hui, les fabricants proposent des doubles ou triples vitrages. Vous pouvez également ajouter 1 film anti effraction ou des barreaux de sécurité.

Le composite

portes en composite

Réalisé à partir de fibre de verre moulée, le composite est le petit dernier dans les gammes de portes d’entrée. Grâce à sa densité, elle vous garantira une excellente isolation acoustique et thermique et sa résistance vous protègera des éventuels cambrioleurs. Avec de nombreuses finitions décoratives, c’est la porte d’entrée idéale si votre budget le permet.

Comment choisir sa porte ?

Votre porte d’entrée donnera une idée générale assez précise de votre personnalité. Son choix esthétique éclairera le visiteur sur vos goûts. Comme l’ensemble de la maison, la porte doit avoir une bonne isolation, éviter les ponts thermiques et donc les consommations excessives.
La porte, comme les fenêtres donnant sur l’extérieur sont des sources de déperdition de chaleur (parfois jusqu’à 15%) qu’il faut à tout prix éviter, en particulier si les murs sont bien isolés. Dans cette période de transition énergétique, l’isolation est le maître mot comme le désir d’économiser sur sa facture d’énergie. Il est indispensable de posséder une isolation thermique et une isolation phonique parfaites.

Une bonne performance thermique

isolation thermique ultimeLa performance thermique dépend de la conductivité et de l’épaisseur de la porte. Ces deux paramètres vont mesurer la capacité à transmettre ou à laisser passer la chaleur. Plus la conductivité thermique est faible, plus la performance de l’isolant est importante. Certaines portes ne mentionnent que la valeur Up qui ne définit que l’isolation du panneau de la porte comme les portes en aluminium par exemple. Il faut savoir que c’est le coefficient d’isolation Ud (d pour door ou porte en Anglais) qui compte et il doit être inférieur à 1,7 W/m2.K. Certains fabricants cherchent toujours plus de performances pour réussir à atteindre des Ud jusqu’à 0,87 W/m2.K pour leurs portes d’entrée, ce qui représente une isolation thermique deux fois plus élevée que la moyenne.
Pour les menuiseries, il existe un critère d’isolation supplémentaire dit AEV (Air, Eau, Vent) qui garantit la performance des matériaux.
En effet, il s’agit d’attester de la bonne qualité du produit en terme de perméabilité de l’air, d’étanchéité et de résistance au vent.

La sécurité

sécurité porteLe côté sécurité peut vous aider dans votre choix. Une porte d’entrée doit être solide pour être rassurante. Seul, le « bloc porte » blindé peut être la réponse aux cambriolages. Il convient de toujours choisir des armatures métalliques afin d’avoir une protection renforcée. Votre constructeur vous expliquera qu’il faut toujours que les paumelles soient vissées dans les armatures pour une protection maximale. N’oubliez pas que le choix de votre porte d’entrée se fait pour des dizaines d’années.

L’aide de l’état

Comme toutes les installations qui permettent de diminuer la consommation d’énergie, l’installation ou le remplacement de votre porte d’entrée est éligible au crédit d’impôt à hauteur de 30% si les critères techniques d’éligibilité (à savoir : Ud ≤ 1,7 W/m².K) sont bien respectés.